VILLE
DE VEYRIER

Gestion des déchets

La commune de Veyrier a engagé depuis plusieurs années diverses mesures en vue de favoriser le tri et le recyclage des déchets par ses habitants. Ceci s'est notamment concrétisé par l'aménagement, au début de 1991, de 9 emplacements destinés à la récupération différenciée, à l'époque, du verre, du papier, des huiles, de l'aluminium, du fer blanc et des piles.
Cet effort s'est poursuivi depuis lors par l'aménagement d'emplacements supplémentaires avec aussi un élargissement des types de déchets récupérables.
A ce jour, il existe à Veyrier pas moins de 26 emplacements qui sont disponibles sur l'ensemble du territoire communal.
Ces aménagements et leur équipement en bennes et containers ont nécessité des investissements de la commune à hauteur de CHF 472.000.-. Ce chiffre ne comprend pas la valeur des terrains utilisés pour ces emplacements. Ce nombre résulte de la volonté de mettre à disposition de la population communale des lieux proches du domicile des habitants afin de faciliter le tri des déchets.
Parallèlement à ces emplacements il subsiste des levées, porte à porte, mensuelles pour le papier et les objets encombrants.
Dès après l'adoption de la loi cantonale sur la gestion des déchets en août 1999, la commune a été la première du canton à élaborer un règlement communal sur les points de récupération des déchets ménagers et industriels recyclables mis en vigueur en octobre de la même année.

Les coûts pour la levée et le traitement des déchets ont évolué de la façon suivante au cours des six dernières années.
La commune comportant un nombre important de villas avec jardin, un système de ramassage spécifique au moyen de sacs des déchets de jardin et particulièrement des gazons a été organisé dès 1990.
A l'usage, ce système de levée au moyen de sacs en plastique a révélé un certain nombre d'inconvénients, ce qui a conduit à son remplacement dès l'année 2001 par des containers verts spécialement destinés à la levée des déchets de jardin.
Ceci a conduit à un doublement du tonnage des déchets de ce type levé sur le territoire communal, puisqu'il s'élevait à 560 tonnes en 1999 alors qu'il a atteint 1.080 tonnes en 2002.A ce jour 1630 containers de 240 litres et 123 de 660 litres ont été achetés par les habitants de la commune. Ces containers ont pu être acquis à des prix attractifs de respectivement CHF 40.- et CHF 260.- La commune a contribué pour chaque container acheté à raison de respectivement CHF 16.- et CHF 36.-.
En raison de l'absence de capacité de traitement dans les installations cantonales de compostage des déchets,la commune, en collaboration avec celle de Troinex, poursuit une expérience pilote d'épandage sur des parcelles agricoles des déchets verts après qu'ils aient été broyés. Le suivi de cet essai, assuré par un bureau d'ingénieur agronome, a démontré que ce système est fonctionnel et compatible avec l'agriculture, bien qu'il ne soit, en l'état actuel, pas en adéquation avec la législation. Il est néanmoins actuellement toléré par l'autorité cantonale.
Photos Y. Hostettler
Broyage des déchets de jardin, épandage sur les champs. Une communication efficace.